Trucs et Astuces

Coupe-film

Un petit conseil pour découper proprement l'entoilage de la queue sans endommager le balsa en-dessous : utilisez un fer à souder. Pour ma part, j'ai acheté une 'panne' spéciale pour la découpe à chaud, très utile aussi pour creuser le dépron, les logements dans la mousse, couper les tissus de nylon, les cordages, etc. Mais ça marche aussi avec l'angle d'une panne à souder. Il faut juste enlever les résidus de soudure sur un linge en coton avant de commencer. L'entoilage se découpe facilement et fond dans le balsa, ce qui empêche qu'il se rétracte par après. Le bois n'est pas endommagé, au contraire il durcit là où il est chauffé. Avec une règle en métal, on fait de belles lignes droites. Faites-vous la main sur un bout de bois, vous verrez, c'est simple et efficace. Ce 'truc' est mentionné sur les notices des avions Great-Planes.


               Laurent Schmitz

Du différentiel avec un seul servo

Pour contrer le lacet inverse, il est parfaitement possible de donner du différentiel à vos ailerons,même si vous n’utilisez qu’un seul servo pour les commander. Il suffit de fixer les tiges de commande sur le servo, non pas à 90° mais en retrait, comme sur la photo. Le débattement est alors plus faible dans un sens que dans l’autre. Attention, l’aileron doit débattre plus vers haut que vers le bas. Placer le guignol un peu plus loin sur le volet renforcera
encore l’effet.

Le débattement total est un peu réduit, vous devrez peut-être déplacer la commande au trou suivant (vers l’extérieur)
du palonnier de servo, ou rapprocher la chape d’un trou
vers le volet, sur le guignol
.

                                                                                                                                                   
 
 

             Laurent Schmitz

Sauvez vos pinceaux

J'ai pour habitude de renforcer tous les collages à la cyano par un filet de colle blanche que je passe au pinceau. On associe alors la rapidité du collage et la solidité. Mais à la longue, les poils du poinceau finissent par durcir et restent collés entre eux et tout est presque bon à jeter à la poubelle. Presque, puisqu'en fait, il existe un moyen de redonner vie au pinceau. Pour cela, il suffit de laisser tremper sa pilosité quelques heures, voire un jour ou deux dans du vinaigre d'alcool. une pince à linge permet de le soutenir afin que les poils ne s'écrasent pas et ne se déforment pas contre le fod. Quand la colle a fini par se diluer, on le rince alors au savon et on s'aperçot qu'il a retrouvé une nouvelle jeunesse.


          Laurent Tredepartou

Roues en bois « maison »

Pour fabriquer des roues en bois (balsa dur, peuplier ou autre bois léger), découper un cercle plus large que prévu d'environ 1 mm. Percer au diamètre du moyeu (tube fibre) puis passer un boulon ou un gros clou du même diamètre en intercalant une rondelle de chaque côté. Serrer le tout dans une perceuse rapide. Mettre en forme doucement sur une ponceuse ou une cale à poncer.
On obtient facilement une roue économique et bien ronde. On peut également faire simplement la jante et creuser une gorge pour un pneu en mousse.


Jean-Loup Pasune

Testeur de chauffe

Afin de retarder la désaimantation de nos chers petits moteurs ferrite, je propose de récupérer, sur le blister de pile type 9V PP3 de la marque biiip... qui dure plus longtemps, le testeur de piles. Ouvrir le blister, décoller le testeur en tirant doucement. La maintenir à l'aide d'un collier Rilsan en l'enroulant sur le corps du moteur à surveiller, éviter de masquer l'afficheur avec le collier et/ou les ouïes d'aération avec le testeur.
De retour de vol, un rapide coup d'œil permet de voir si l'indicateur a changé de couleur.
Vers 55/60°, l'indicateur passe au jaune, auquel cas une optimisation de la circulation d'air frais autour et dans le moteur est à envisager.
Note : Dans ce type d'utilisation, les trois indicateurs changent d'état simultanément. Dans l'utilisation prévue par le concepteur, une résistance judicieusement répartie au dos de chaque zone de l'indicateur permet d'obtenir trois états différenciés.
  

       Marcel Schoff

Vérificateur de CG de terrain

Cet accessoire se compose de 2 tourillons diamètre 8 ou 10 mm fendus d'un trait de scie en leurs sommets avec 2 pentes à 45°. Une bande de tissu d'arrachage y est collée à la cyano puis la bande est refendue, une partie à droite, une partie à gauche qui sont prises en sandwich entre deux morceaux de contreplaqué sur une platine plus grande du double.
Vous obtenez ainsi 2 petits T dont la tête peut pivoter assez pour vérifier rapidement et avec précision un centrage sans faire de trou et sans marquer votre aile.
En enfonçant les deux autres extrémités, vous pouvez les planter dans votre "repose" avion en polystyrène ou en roofmate. Il ne reste qu'à faire un petit évidement sur le côté pour ne pas perdre les deux morceaux.
Bons vols bien centré !
     

             Vincent Chaize

Tringlerie "qui roule"

Voici une astuce infaillible que j'utilise depuis plusieurs années sur mes avions de 1 à 2,20 m d'envergure et cela sans jamais avoir eu de problème.
Tout le monde connaît le rayon de vélo. Ce dernier possède une tête ronde et recourbée qui passe à travers un trou de 2 mm sur la flasque du moyeu de roue. Malheureusement, l'angle formé par la partie recourbée ne fait pas 90°. Qu'à cela ne tienne, on serre la partie droite du rayon en laissant dépasser la tête ronde de 2 mm environ. Un petit coup de marteau sur la tête ronde et la voilà repliée à 90°. Pourquoi faire ? Tout simplement pour remplacer toute chape au système que l'on fixe habituellement sur le palonnier des servos. Pour cela, j'agrandis avec un foret de 2 mm le trou existant sur le palonnier et j'enfile le rayon pour le dessous de façon que, une fois librement autour de son axe et le palonnier tourner sur toute sa course sans aucune gêne. On coupe le rayon à la longueur voulue et on le raccorde à la commande par un domino d'électricien. J'ai utilisé ce procédé pour commander les ailerons d'une aile, comme illustré.


Michel Cuevas

Support pour servo à plat

Lorsque vous construisez un avion, vous avez plusieurs solutions pour faire les commandes d'ailerons. Vous pouvez utiliser un mini-servo par aileron (solution la plus coûteuse mais souvent la plus efficace) ou placer une seul servo au centre de l'aile. Dans ce cas, pour une commande full span, la pose du servo n'est pas difficile mais dans le cas d'une commande directe directe ou par renvoi d'angle, il faut placer le servo à plat au fond de l'aile.
Vous pourrez fabriquer un support de servo à moindre coût dans une cornière en alu de 20x20 mm. Celle-ci pourra se trouver dans les magasins de bricolage ou dans des chutes chez les monteurs de baies vitrées. Il suffit de découper le passage du servo dans une face et de visser cette cornière dans le fond de l'aile sur une plaque en contre-plaqué.
     

            Théo Placard

Support repliable

J'ai eu l'idée de construire ce support pour avion qui se plie afin de prendre peu de place dans le coffre de ma petite voiture.
L'ensemble est construit avec du contre-plaqué ordinaire de 12 à 15 mm d'épaisseur, en fonction de la taille du support et du poids de l'avion. Les différents morceaux sont réunis par des charnières à piano vissées.
Quand les côtés sont dépliés, on rabat la poignée qui les verrouille à la verticale.
La longueur de la poignée est égale à celles des deux supports qui se déplient en prévoyant tout de même un peu de jeu.
L = 2 x H
La longueur totale du support est égale à celle de la poignée et deux fois l'épaisseur du bois utilisé.
Lt = L + 2 x E


Eric Perez

Prise multiple

Voici une astuce qui ne coûte pas cher et qui peut faire économiser gros...
Planeuriste de pente, j'ai vu, en un temps record, s'accroître mon parc de planeurs et autres PSS, ceci étant dû à une violente poussée de fièvre CNCiste.
Voilà donc la solution pour exploiter une dizaine d'engins (pour l'instant) avec un seul récepteur : la prise informatique "sud D 15 haut débit".
Une prise femelle est raccordée au récepteur via les prises standard de servos et chaque appareil dispose d'une prise mâle à demeure sur laquelle est soudée la filasse des servos et de l'accu. L'antenne du récepteur coulisse dans une gaine plastique à l'intérieur du fuselage. Ce système permet de connecter 4 servos plus l'accu.
Le récepteur passe ainsi d'un planeur à un autre en un temps record, tout en évitant de se tromper dans les connexions ou en risquant de les arracher.
Depuis, ma femme a retrouvé le sourire... et mon revendeur l'a perdu !



    Joe Bidjobah

Complément de l'astuce ‘prise multiple’ pour récepteur

L’auteur a soudé autant de (+) et de (-) qu’il y a de servos. C’est inutile car le positif et le négatif sont en parallèle sur les récepteurs. Il suffit donc d’un seul (+) et un seul (-). Les bornes ainsi libérées reçoivent le signal des voies supplémentaires. De cette façon, la prise à 15 contacts permet de raccorder théoriquement jusqu’à 12 servos. Sur l’illustration j’ai représenté le câblage pour des récepteurs jusqu’à 7 voies. Sur l’exemple les voies 5, 6, 7 ne sont pas utilisées et les bornes suivantes sont libres.
De l’autre côté, sur la prise collée dans le modèle, tous les fils rouges venant des servos sont soudés ensemble et connectés à la borne du positif. Même principe pour les fils noirs, qui vont tous au négatif. Les fils jaunes ou blancs vont à leur numéro respectif.
Remarque: S’il vous reste des bornes inutilisées, comme c’est le cas ici, vous pouvez les utiliser pour doubler le (+) et le (-). De cette façon, en cas de mauvais contact sur une borne, le courant passe par l’autre. Ne vous inquiétez pas pour l’ampérage admissible : les bornes sont généralement plus grosses que l’unique fil venant de l’accu de réception.


           Laurent Schmitz

Ponçage précis

En ponçant des baguettes profilées pour confectionner des ailerons par exemple, il est souvent difficile de s'arrêter à temps avec le rabot ou la poncette. Le bord de fuite, fin comme du papier à cigarette, prend généralement un coup. Le balsa est un bois clair, et pour améliorer le contraste, je donne un coup de surligneur au bord d'attaque de la gouverne, sur le dessus, et au bord de fuite. D'un coup d'œil et magré la poussière, je vois l'épaisseur restante. L'encre à l'eau du surligneur ne pénêtre pas en s'enlève en un passage au papier de verre 600.


Simon Tauliesse-Cassey

Porte-prises PK

Au contact d'un pince métallique qui l'emprisonne, un prise PK 4 mm se refroidit trop vite et se soude mal.
Une simple pince à linge en bois permet de la maintenir efficacement pendant la chauffe et laisse la soudure durcir de façon plus naturelle, améliorant sa qualité. Il existe un petit décrochement près du ressort qui semble étudié pour cette application.

      


             Maguy Tarénaz

Percer dans l'axe

Pour percer un tube ou un jonc de petit diamètre, il est assez difficile de rester dans l'axe. Pour réussir facilement ce travail, il suffit de récupérer un bloc quelconque (acier, laiton...), de tracer deux axes et de pointer les différents diamètres de perçages. Glisser la pièce à percer dans le trou correspondant, la mèche dans le second et percer.
Cette opération est impossible avec de la corde à piano de bonne qualité. Pour réaliser cela, il faut d'abord chauffer au rouge sombre la corde à piano sur environ 10 mm. Laisser refroidir lentement pour que le métal devienne tendre. Pour voir si c'est assez détrempé, la lime doit mordre ; sinon, recommencer l'opération.
N'oublier pas de lubrifier pour faciliter le perçage.


Jean-Philippe Hervitemonfrauque

Parer les vibrations

Qui n'a jamais trouvé, n beau jour, des fissures aux différents points de fixation de son capot moteur, surtout s'il est en ABS ?
Pour éviter ce problème et mettre la totalité du capot à l'abri des vibrations desctructrices, voilà un montage simple : un trou à la dimension extérieure de la durit dans le capot et sur 2 mm dans le plot de fixation, une vis serrée très modérément, et le capot tient souplement et parfaitement en place.


                            Honoré Pafeymieu

Nettoyage moteur

Après de nombreuses heures d'utilisation, les moteurs hermiques ont tendance à se recouvrir d'une couche d'huile brûlée et autres résidus plus ou moins épais. Mais à la longue, ça peut nuire à leur fonctionnement car leur refroidissement ne se fait plus correctement. Il faut donc leur faire régulièrement une bonne toilette. De l'alcool à brûler et de l'acétone n'enlèvent pas tout. Pour retirer les derniers morceaux, notamment dans les endroits peu accessibles (ailettes, angles...), j'utilise du décapant pour peinture et une vieille brosse à dents à poils durs. (Une brosse métallique pourrait rayer le métal.) Après un peu de travail, le moteur est redevenu comme neuf. Il suffit de le rincer à l'eau tiède puis de le sécher soigneusement, avec un décapeur thermique par exemple.
PS : Pendant toutes ces manpulations, il est préférable d'utiliser des gants et même un masque. Ces produits sont plus ou moins toxiques et il faut penser à prendre soin de sa santé !


                                                                                          Vladimir Pourtave-Aissel

Micro-chape

Sur un de mes micro-planeurs, je cherchais un moyen simple, fiable et économique pour raccorder les commandes.
J'ai eu l'idée de joindre la souplesse du jonc carbone diamètre 8/10 à la rigidité de la corde à piano du même diamètre. La commande doit être ajustée dès le départ en coudant la corde à piano au niveau du guignol. Un morceau de gaine thermorétractable placé assez loin emprisonne l'ensemble.
Plus besoin d'outil sur le terrain ni de risque de se casser un ongle !


Antoine Lomberty

Mesureur de débattements

Voici un outil très pratique, résultat de quelques minutes de réflexion.
Ce petit appareil n'est certes pas d'une haute précision mais il est vite fait et par cher (6 €) et correspond donc aux besoins du modéliste moyen...
Il suffit de fixer deux morceaux de cornière plastique en L sur un pied à coulisse en plastique, au moyen de deux boulons. Le système est réglable en fonction de la profondeur des volets à mesurer.
  

                                      Gaspar Alysan

Manchon sur mesure

Lors d'une séance de vol, la roue avant a décidé de s'évader. Ayant réussi à atterrir sans casse, j'étais malgré tout bloqué au sol. Un camarade de club m'a dépanné d'une roue plus grosse qui flottait malheureusement autour de la corde à piano d'un diamètre inférieur à son perçage. Impossible de rouler correctement, la roue faisant vibrer toute la cellule.
Avec quelques morceaux de gaine thermo chauffée au briquet, le diamètre a été vite rattrapé et les vols se sont enchaînés jusqu'à la fin de la journée.

    


                                          Bill Chernaud

Joint de bouchon de carter

Certains bouchons de carter sont ronds et se vissent dans le carter. Il est difficile de faire un joint bien ajusté, le filetage est souvent d'un diamètre supérieur à la portée du joint. Je découpe le joint au bons diamètres intérieur et extérieur dans un carton a dessin de 40/100. Ensuite, je l'humidifie pour qu'il se dilate, je le place sur le bouchon délicatement. Il ne reste plus qu'à le huiler avec du ricin et serrer le bouchon de carter.
Ce type de carton est très malléable, il s'écrase où il y a des bosses et reste dilaté dans les creux. L'huile permet au joint de bien glisser et de parfaire l'étanchéité.


Noël Leduc

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site