Trucs et Astuces

Impression sur balsa

Pour copier un tracé vers un autre support, avant de découper, par exemple, il est possible de photocopier le dessin, puis de la poser la face imprimée contre le support. Un coup de fer à repasser permet de transférer une partie de l'encre.
Attention : ne fonctionne qu'avec une impression laser (pas d'imprimante jet d'encre). Le dessin est inversé, ce qui peut devenir un avantage ; sinon demander une impression en "miroir". Il vaut mieux "foncer " l'impression, toute l'encre ne se transfère pas.
J'ai fait aussi la manip' avec un tee-shirt mais il faut un dessin avec beaucoup de surface d'encre, les traits fins ressortent peu. mais la couleur est possible (logo de club par exemple)

Ezio Cudini (Mayotte)

 

Moins d'huile de coude !

Voici une petite astuce connue je pense,
mais toujours bonne à rappeler.

Quand on construit un modèle d'après un plan,
on se retrouve souvent devant ce petit problème,
avec une seule demi-aile dessinée.

Pour construire l'autre, soit on retrace le dessin sur un calque, ce qui n'est pas des plus rapides, soit on utilise quelques gouttes d'huile de cuisine étalées avec un. chiffon. Le papier devient alors translucide et le tracé apparait sur l'autre face, symétrique, mais pas forcément très visible.

Pour rendre le tracé beaucoup plus net, on place alors une feuille blanche en dessous.
Les traits sont alors très contrastés.

Fabrice Leroy

Colle à chaud

  La colle thermofusible est une colle lourde, rarement utilisée pour construire un modèle réduit. Et pourtant, elle devrait faire partie de toutes les caisses de terrain. C’est en effet une colle facile d’emploi : inutile d’emporter le pistolet approprié, un simple briquet permet de la faire fondre. Après, il suffit de recoller le servo décollé, l’interrupteur qui se promène, la commande qui flambe, la verrière qui menace de prendre la fuite... et j’en passe. Bref, ce petit bâtonnet rendra de très nombreux services et évitera qu’une belle journée de vol ne soit gâchée à cause d’un problème mineur. De retour à l’atelier, la pièce baladeuse pourra toujours être fixée plus sérieusement.

Chantal Astarac

Tournevis magnétique

Tous les tournevis ne sont pas aimantés et il arrive parfois que l’endroit où la vis doive se placer soit inaccessible. Afin que celle-ci reste bien à sa place sur mon tournevis, j’ai eu l’idée de poser sur la panne un petit aimant le temps de l’opération. Simple... mais efficace !

Et ça marche aussi avec une ron

delle ou tout autre pièce métallique qui re

ste à sa place dès qu’on a retiré l’aimant.

Albert Livay

 

Crochet au Velcro

Tous les planeurs ne sont pas équipés d’un crochet de catapultage ou d’un système de largage pour faire du remorquage. J’utilise depuis un moment et avec succès le Velcro. Une bande est collée sous l’avant du fuselage, l’autre relié à la catapulte ou au câble de remorquage. Pour larguer, il suffit d’effectuer une demi-boucle. Le Velcro tient très bien les efforts en traction (au départ) mais très peu à l’arrachage (au moment de décrocher).

Yvon Sanprendrune

Radio... active !

S’il est pénible de perdre un avion (ou tout autre modèle), je crois qu’il est encore plus pénible d’être responsable de la perte de celui d’un ami du club...
C’est ce qu’il m’est arrivé, en allumant mon émetteur alors que je n’avais pas la pince de fréquence et que je voulais expliquer le fonctionnement de l’ouverture d’une trappe.
Depuis, j’utilise un petit dispositif tout bête mais terriblement efficace (pour les autres), que je pose sur mon émetteur lorsque je n’ai plus la pince.
Simple et efficace pour les tête en l’air, l’erreur par inadvertance est impossible.


Jean-Pierre Monsanfro

Rotules qui coincent...

Pas de problème, si comme moi vous avez des problèmes avec vos chapes à rotules, j’ai la solution. Souvent, lorsque l’on monte les rotules sur les hélicoptères (ou autre), celles-ci sont dures à bouger. Il est vrai qu’il faut qu’elles tiennent et sans jeu, mais quand cela coince, il suffit de presser avec une pince plate la chape qui entoure la boule (directement en position sur la rotule) pour étirer le plastique et avoir des articulations souples...
Procédez par pressions successives pour ne pas, non plus, trop assouplir !



Sarah Molly

Pince à baïonnette

Quoi de plus casse-pieds que d’essayer de couder des cordes à piano en Z. On n’arrive jamais à obtenir deux coudes identiques, deux pliures bien nettes, ce qui fait que la gouverne à du jeu ou que sa commande n’est pas fiable.
J’ai réalisé un petit outil qui me simplifie la vie. Pour cela, il faut deux plats d’acier de 10 x 20 mm dans lesquels on découpe une fente à chaque extrémité, profonde de 5 mm et légèrement décalée d’un côté. Ensuite, on retourne l’un des deux plats puis on les perce avec un foret huilé afin de les réunir par une vis BTR ø 8 mm. Une rondelle d’épaisseur variable suivant le diamètre de la corde à piano à couder est intercalée entre les deux parties de l’objet. Voilà, vous allez devenir le roi du Z.


Denis Chonbienferme

Alimentation... pas si givrée !

     

Comme beaucoup j'ai transformé une alimentation de P.C. pour me servir à l'atelier d'un chargeur qui ne fonctionne qu'en 12 volts. Mais franchement, les pinces crocos qui se baladent, ça ne m'enchantait pas...

Un bac de crème glacée, une chute de coroplast, un peu de scotch, quelques coups de cutter et en 5 minutes tout était bien rangé...

Même encoché de la sorte le couvercle tient encore fermement et il faudrait vraiment le faire exprès pour provoquer un court-circuit.

Ivan Dayglass

Coup de pot !

Pas facile de trouver un train d'atterrissage efficace sur un quadrorotor. Il doit être solide, léger, disposer d'une certaine souplesse pour absorber les retours au sol un peu rudes, ne pas trainer pour éviter de rendre le modèle trop sensible au vent. Et en plus de toutes ces fonctionnalités, il ne doit pas être trop moche.

C'est lors d'un détour par le rayon "jardinerie" d'une grande surface que j'ai trouvé la pièce rare :

- Un stabilisateur de pot de fleur en plastique à mémoire de forme, incassable...

- 4 colliers Rislan pour le fixer sous le châssis

  A noter que le quadcopter semble plus stable puisque plus rien ne perturbe les flux des hélices.

En cas d'atterrissage brutal, les bras du quadcopter sont aussi moins sollicités.

Coût de l'opération : 2,80 € !

  

 








Claude Levastre

Assan 2.4 GHz et Graupner MX 16S

Ayant depuis quelques temps greffé un module 2,4 Assan sur mes deux émetteurs Graupner MX 16 S, j'ai entrepris ces jours-ci de les utiliser en écolage. Je rentre dans le menu, je sélectionne la rubrique idoine, je manœuvre l'inter 8... Rien, ou si, des bip bip et affichage "pas de signal élève"...!
Je passe l'émetteur élève en 41 non activé... rien, ou si peu. Les élèves à la pente attendent... et c'est la mort dans l'âme que je me résous à la sauvage technique de l'arrachage de l'émetteur juste avant que l'appareil heurte la planète... (depuis le temps que je pratique ce genre de sport, je devrais être imbattable pour piquer le sac des vieilles dames... ;o))
Le soir dans mon atelier, je teste, je relis le manuel. Rien de rien ! Et pourtant, avant, en 41, ça marchait... et je ne parle pas de 14-18 !
A deux doigts d'aller brûler un cierge à Sainte-Trapanelle, j'ai préféré envoyer un mail à Frank Aguerre pour lui demander de désenvouter mes radios.
Dopé aux neutrinos du "GranSasso", ce dernier m'a répondu comme l'éclair dans la soirée, et voilà l'oracle qu'il m'a délivré :
"Le module d'émission Assan peut parfois brouiller le microcontrôleur de la MX16s. Par exemple, on peut voir la tension affichée fluctuer à cause de cela. La solution consiste à mettre une diode sur le fil PPM qui va au module Assan, j'espère que cela résoudra tes problèmes."
Aussitôt lu, aussitôt fait, une misérable diodette au prix du dixième d'une chandelle, et mes deux émetteurs étaient réconciliés !
Je savais Frank capable de prédire si un avion volerait ou ne volerait pas, il est certain maintenant que le Béarn abrite aussi un grand sorcier.
Frank Aguerre, Bernadette Soubirou...What else ?... comme on dit chez Ricoré..;o))
Merci Frank !


Papy Solex

Protection d'hélice

 

Protection d'hélice... et de ce qui l'entoure
Une astuce pour prot'ger les hélices de nos avions durant le transport : deux morceaux de tubes d'isolant de plomberie que l'on peut décorer avec un autocollant "remove before flight" pour donner un look sympa.
Evite également une blessure lors d'une mise en route intempestive d'un éléctrique.


Bruno Chiarandini

 

Coffre à lipo

   L'autre jour, un copain débarque sur le terrain avec une petite boîte à outil faite à partir d'une vielle boîte à munitions. J'y ai immédiatement vu "l'arme ultime" pour stocker efficacement les lipos à l'atelier car elle était en tole de 1 mm, peinte (isolant électrique) et hermétique avec un verouillage sérieux. Il a réusi à m'en procurer 2 pour essai et cela fonctionne à merveille, bien mieux que les "lipobag" que j'utilisais avant. J'ai posé sur le fond de la boîte une feuille d'EPP 6 mm et je vais en faire autant pour les côtés (via du scotch double face) afin d'isoler les lipos des vibrations de transport. J'ai racheté 2 autres boîtes via Ebay pour une dizaine d'Euros pièce. Je suis franchement plus confiant avec ces caisses que les lipobag pour le stockage. Pour une fois que ces bidules ont une utilité réelle, il ne faut pas s'en priver !


   Stéphane Pinson

Cales à poncer

Le Commacell, PVC expansé et extrudé avec lequel on fait des panneaux publicitaires permet de fabriquer à moindre coût des cales à poncer. Pour ma part, je découpe la cale à la largeur de l'adhésif double face, 50 mm, avec un chanfrein aux extrémités et j'applique dessus un papier abrasif 80 de bonne qualité, Norton par exemple. La poignée dans le même matériau est visée et collée à la colle PVC.
Un petit coup de décapeur thermique et le pelage de l'ancien papier se fait sans effort, yapluka en mettre un autre...


Jean-Paul Frossard (Papy Solex) 

Pot rensersant ! Enfin, oui et non...




L'époxy et autres colles se travaillent en petite quantité, dans un petit pot de compote par exemple. Malheureusement, le poids du pinceau a une fâcheuse tendance à renverser le précieux contenu...Un socle en Novopan ou en Medium surmonté d'un bloc de polystyrène extrudé (Roofmat) avec l'empreinte du p'tit pot et le tour est joué !
On remplace le pot en un instant quand le précédent n'est plus utilisable.


Jean-Paul Frossard (Papy Solex)

Doubleur de tension

Ce dispositif très simple et pourtant méconnu permet de doubler (et éventuellement de redresser) le voltage de sortie d'un transformateur lourd, comme ceux qui servent à l'éclairage 12V halogène (Attention : ça ne marche pas pour les transfos légers à découpage de phase). Bien entendu, l'ampérage disponible diminue d'autant. Si votre alimentation délivre 5 ampères en 12V (5x12=60Watt), elle n'en fait plus que 2,5 en 24V (2,5x24=60Watt). Si le transformateur ne possède pas déjà un pont redresseur, vous devrez vous en procurer un. Choisissez-le assez puissant et n’oubliez pas de placer un fusible sur la sortie afin de protéger le circuit.
Choisissez deux condensateurs identiques, de forte capacité (2.200 µf ou plus) et d'un voltage supérieur à celui que vous désirez obtenir.


Laurent Schmitz

Pupitre pour MPX 3030 et 4000

Je pilote avec la méthode "pouces dessus" mais à force de suspendre mon émetteur par son point d'ancrage central, la pièce en plastique au centre de gravité a fini par se rompre.
J'ai confectionné des gabarits en carton puis par tâtonnement, j'ai affiné les formes et les proportions. J'ai décalqué tout ça sur une plaque d'alu de 1,8 mm d'épaisseur et l'ai découpée à la scie sauteuse. Quelques trous sur le fond pour ménager le passage pour la protubérance centrale par la découpe d'un grand U, puis les petits rectangles qui reçoivent les deux ergots des articulations de la poignée. (On sera dès lors contraint de laisser cette poignée ouverte.) Quand on pose l'émetteur dedans, il est calé et ne peut plus bouger !
La partie de "plaisir" a commencé avec le pliage de la tôle...
Ensuite, j'ai percé la fenêtre de la partie supérieure qui permet d'accéder aux boutons de programmation sans avoir à sortir l'émetteur de son support. Fignolage à la lime douce...
Pour la suspension, j'ai effectué plusieurs trous, ce qui m'autorise à utiliser mon autre émetteur MPX (série 3010) dont le centrage est différent du fait d'une batterie plus légère.
Bien faire attention à ce que les mouvements nécessaires au pilotage ne soient pas entravés : les pouces posés sur les manches ainsi que les mains pour l'accès aux différents inters. Penser à ébarber et poncer les arêtes qui pourraient griffer.
Brossage de l'alu à la ponceuse vibrante (grain 120).
Pose d'une bande de mousse adhésive à l'arrière de mon gadget pour le confort des abdominaux.
Pas d'assemblage, pas de vis, rien ! Tout d'une seule pièce...
De plus, l'émetteur a nettement moins tendance à se promener latéralement du fait des ancrages maintenant espacés.
Si vous possédez un émetteur d'une autre marque, vous pourrez toujours adapter ma technique... et ceux qui pilotent en pupitre n'auront aucune difficulté à y ajouter les fameuses oreilles ! D'autres photos ici.

(bernardino.over-blog.net)


Bernard Munoz

Gaine thermo sur propsaver

Pour éviter que le filetage des vis de prop-saver blessent les élastiques tendus pour tenir les hélices, je rajoute un petit morceau de gaine thermo-retractée.
 Le contact est beaucoup moins agressif. C'est très utile pour les joints torriques que je retire après chaque séance de vol car ils ont tendance à se détendre très vite. Ils durent ainsi beaucoup plus longtemps.


Eric Latour

Percer les noyaux d'ailes

Percer droit les noyaux d'ailes en mousse pour y placer les fourreaux de clef d'aile est facile ! A l'aide de ce petit montage, vous y arriverez sans peine. Les deux trous sont au diamètre extérieur de votre fourreau de clef d'aile. Ils guident celui-ci perpendiculairement à l'emplanture. En perçant les trous à des hauteurs différentes, le bon dièdre peut être appliqué sans peine. Pour percer, il suffit de découper de petites dents à l'extrémité du fourreau, de l'insérer dans le guide et de tourner lentement. Il faut bien sûr maintenir fermement la pièce contre l'aile.


     Laurent Schmitz

Enrouleur de câble

Voici une bonne façon de relier votre caisse de terrain à la batterie de votre véhicule. Récupérez à la déchetterie un vieil aspirateur avec enrouleur de câble. Démontez ce dernier et fixez-le sur le côté de votre caisse de terrain. Remplacez la fiche 220V par des pinces ‘crocodile’ et le tour est joué! Ce montage compact permet d’alimenter la bougie, un chargeur ou même un démarreur de taille raisonnable, jusqu’à ± 6 m de distance au prix d'une légère chute de tension. Attention tout de même à la polarité : sur mon exemplaire, le fil brun de la phase, que j’avais raccordé à la pince rouge (+), délivrait du négatif en sortant de l’enrouleur ! Les deux fils étaient intervertis à l’intérieur de celui-ci, sur la partie mobile impossible à démonter. Vérifiez donc le vôtre...
  

      Laurent Schmitz

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site